You are currently viewing Soyez heureux ! Faites votre devoir avec bonheur sans vous attacher à ses résultats

Soyez heureux ! Faites votre devoir avec bonheur sans vous attacher à ses résultats

Soyez heureux ! Faites votre devoir avec bonheur sans vous attacher à ses résultats

Le bonheur, ce n’est pas vivre dans un paradis pour les fous. Ce n’est pas vivre en soi sans tenir compte du monde extérieur. La vie n’est pas un lit de roses. Il faut lutter et se battre pour la justice. Toutes nos actions ont pour but d’obtenir un certain résultat. Mais souvent nous ne parvenons pas à atteindre ce résultat. Parfois, nous obtenons même des résultats contraires à nos attentes. Par exemple, lorsque nous rendons service à quelqu’un et qu’au lieu d’être reconnaissant, la personne nous accuse. L’incapacité à atteindre notre objectif nous conduit souvent au malheur.

Quelle est la solution à ce problème ? La Gita, le texte religieux et philosophique hindou, qui est peut-être le seul livre religieux au monde à avoir été livré au milieu d’un champ de bataille, propose une belle solution. Elle dit ,

Vous n’avez droit qu’à l’action, jamais à ses résultats ; ne vous attachez jamais aux résultats de vos actions ; mais ne vous laissez pas aller à l’inaction non plus  » – Gita (2.47).

Comme c’est beau et unique !

En substance, elle nous enseigne qu’il faut accomplir son devoir sans se préoccuper outre mesure de ses résultats. Cela ne signifie pas que l’on doive faire tout ce qui nous passe par la tête sans se soucier des conséquences. En fait, le devoir signifie le devoir prescrit. Ses résultats ne peuvent être indésirables. Mais l’action peut se solder par un succès ou un échec. Nous ne devrions pas nous en préoccuper outre mesure. La cause de tous les malheurs, ce sont les désirs contrariés. Cela ne nous apprend pas à être indifférents aux résultats de nos actions et à les accomplir avec indifférence. Il nous enseigne à faire de notre mieux. Si les résultats ne sont pas ceux que nous attendions, nous devons avoir foi en Dieu.

Remarquez, toutes ces prédications sur le détachement des résultats de nos actions sont enseignées sur le champ de bataille du Mahabharat, alors qu’une grande guerre est sur le point d’éclater. Cette guerre oppose des cousins et des frères, et des proches parents se battent dans les camps opposés. Arjun a dit qu’il ne voulait pas faire une guerre dans laquelle il devrait tuer non seulement des proches parents mais aussi des aînés et des enseignants. Krishna essaie de lui dire que c’est son devoir de se battre. La récompense est un grand royaume. Pourtant, Krishna parle de mener une guerre au prix de la mort de ses proches, et de le faire sans s’attacher à ses résultats !

Pourtant, si l’on y réfléchit, c’est la meilleure théorie sur la vie. L’attachement apporte l’incertitude, l’inquiétude et la tension. En fait, ce non-attachement aux résultats est aussi très psychologique. Trop d’inquiétude quant aux résultats de nos actions affecte négativement ces dernières.

SOYEZ HEUREUX !