You are currently viewing Soyez heureux !–Pour le bonheur, l’univers et la vie ont été créés contre toute attente

Soyez heureux !–Pour le bonheur, l’univers et la vie ont été créés contre toute attente

Soyez heureux !–Pour le bonheur, l’univers et la vie ont été créés contre toute attente

Commençons notre recherche du bonheur dès le début. C’est-à-dire dès le début de l’univers.

La théorie de la création de l’univers la plus plausible et la plus largement acceptée est la théorie du « Big Bang ». Selon cette théorie, l’univers est créé à partir d’une explosion de la matière super condensée et de l’expansion consécutive de la matière. Cependant, même si toutes les conditions pour la création de l’univers étaient réunies au départ, de nombreux facteurs ont dû être réunis pour la formation de l’univers. Par exemple :

– Notre univers est en expansion comme un ballon à pois que l’on gonfle. Chaque point (représentant une étoile ou une galaxie) s’éloigne les uns des autres. Or, si le taux d’expansion de l’univers nouvellement créé avait différé, même de façon infime, de ce qu’il était en réalité, il n’y aurait pas eu d’univers. Un peu plus lent et le cosmos se serait effondré, un peu plus rapide et la matière cosmique se serait depuis longtemps complètement dispersée.

– Si la densité de l’univers était un peu plus élevée, l’univers ne serait pas en expansion mais, en raison de la force d’attraction des particules atomiques, en contraction, pour finalement s’effondrer. Si la densité initiale était un peu plus faible, l’univers serait en expansion beaucoup plus rapide qu’aujourd’hui et aucune étoile ni galaxie ne se serait jamais formée.

– La masse et le volume d’un proton sont incomparablement plus grands que ceux d’un électron ; mais, curieusement, ces deux particules ont des charges électriques égales (bien qu’opposées). De ce fait, les atomes sont électriquement neutres. Si l’atome n’était pas électriquement neutre, chaque atome se repousserait et l’univers entier exploserait.

– Les quatre forces fondamentales de la nature, par ordre décroissant d’intensité, sont la force nucléaire forte, la force nucléaire faible, la force électromagnétique et la force gravitationnelle. La différence entre la plus forte et la plus faible est d’environ 25 suivie de 38 zéros. Dans cette large gamme, les magnitudes individuelles et comparatives des forces sont délicatement équilibrées, sinon l’univers n’aurait pas existé.

Si la création de l’univers soutenu était un miracle, l’évolution de la vie sur celui-ci l’était également :

– Si notre soleil avait été 30% plus grand, il aurait brûlé en quatre milliards d’années, un temps trop court pour que la vie intelligente puisse évoluer. S’il avait été plus petit – 95 % des étoiles sont plus petites que le soleil – d’autres difficultés auraient suivi. De même, si le soleil n’avait pas été une source d’énergie constante pendant des milliards d’années, si l’orbite de la terre autour du soleil avait été un peu plus étroite ou plus large, si la planète Jupiter avait été trop proche ou trop éloignée pour sauver la terre de la pluie de stéroïdes, si la lune n’avait pas été si improbablement grande pour stabiliser l’inclinaison de l’axe de la terre à environ 23 degrés, si la position du système solaire dans la galaxie avait été trop proche du bord ou trop proche du milieu, une forme de vie avancée aurait été impossible.

– Les molécules à base de carbone ne peuvent survivre qu’entre les limites de 120° et -20° C et la Terre est la seule planète dont les températures moyennes se situent dans ces limites. Si l’on considère l’univers dans son ensemble, il est assez difficile de trouver une fourchette de températures aussi étroite que celle-ci, car les températures dans l’univers varient des millions de degrés des étoiles les plus chaudes au zéro absolu (-273° C).

– La quasi-totalité du rayonnement émis par le soleil se situe dans une seule bande, soit 10-25 de l’ensemble du spectre. Les rayonnements qui sont nécessaires et propices à la vie se situent dans cette bande étroite. C’est également le seul rayonnement sous lequel la photosynthèse fonctionne et notre œil est capable de voir.

– L’eau possède également des propriétés extraordinaires propices à la vie – en dessous de 4°C, elle se dilate (de sorte que même si les étangs, etc. sont gelés en surface, l’eau en dessous ne l’est pas), elle possède la chaleur latente la plus élevée, une capacité thermique élevée, une conductivité thermique élevée alors que celle de la glace et de la neige est faible, une tension superficielle et une viscosité élevées, etc.

Le premier pas vers le bonheur est de réaliser cette heureuse mais impossible étrangeté de la création et de la vie. Nous avons beaucoup de chance d’avoir un univers, et encore plus d’avoir un univers plein de vie. Puisque la vie est si improbable, la Terre est peut-être la seule planète sur laquelle il y a de la vie. Chez les êtres vivants, naître en tant qu’être humain est la chose la plus heureuse qui puisse arriver à quiconque !

SOYEZ HEUREUX !